Acier

Le fer est l’un des métaux les plus abondants de la croûte terrestre. On le trouve un peu partout, combiné à de nombreux autres éléments, sous forme de minerai. En Europe, la fabrication du fer remonte à 1 700 avant J.C. Depuis les Hittites jusqu’à la fin du Moyen Age, l’élaboration du fer resta la même : on chauffait ensemble des couches alternées de minerai et de bois (ou de charbon de bois) jusqu’à obtenir une masse de métal pâteuse qu’il fallait ensuite marteler à chaud pour la débarrasser de ses impuretés – et obtenir ainsi du fer brut, prêt à être forgé. La forge était installée à quelques pas du foyer où s’élaborait le métal. D’abord simple trou conique dans le sol, le foyer se transforma en un four, le « bas-fourneau », perfectionné petit à petit : de l’ordre de quelques kilos à l’origine, les quantité obtenues pouvaient atteindre 50 à 60 kilos au Moyen Age. On fabriqua aussi dès le début, de petites quantité d’acier, à savoir du fer enrichi en carbone. Un matériau qui se révéla à la fois plus dur et plus résistant.